T H É L A S M O T H É Q U E

Vous visitez LE PLUS REGARDÉ de la galerie (ordonnée par nº de lecturas)

Il existe 12 objets dans cette galerie
612 lecturas desde el 14/07/2006
Objet 1 sur un total de 12

    

Cliquez pour agrandir l’image



Cliquez pour agrandir l’image          

SECTION.-
     DIVERS

CONTINENTS.-

     EUROPE
PAYS.-
     FRANCE

ANNÉES.-

     1900-1950
MATÉRIAU.-
     PLUSIEURS
DIMENSIONS.-
     125 x 65 mm
DESCRIPTION.-

     Tire-lait atmospherique "a balle".

OBSERVATIONS.-

     Les tire-lait sont connus depuis très longtemps. Ils ont été utilisés afin de soulager l’ingurgitation qui peut se produire dans le sein (surtout chez les femmes qui n’allaitaient pas, puisqu’elles confiaient leurs enfants à des nourrices). De plus, ils permettaient d’extraire le lait que l’on administrait ensuite aux bébés ayant des difficultés à prendre le sein (malformation de la bouche ou pour les enfants très petits ou prématurés).
Grâce à la réfrigération et à la congélation, il est possible de conserver plus longtemps le lait maternel. C’est pourquoi on a pu commencer à faire des provisions de lait, que ce soit pour son propre usage ou pour stocker dans des banques de lait.
Tous les tire-lait fonctionnent de la même façon : ils provoquent une pression négative sur les 10 à 20 conduits galactophores qui s’ouvrent sur le bout du sein, permettant l’extraction du lait par succion ; c’est pour cela qu’on les nomme « tire-lait atmosphériques ».
Les premiers tire-lait étaient des poteries en terre, en céramique ou en verre avec deux orifices : un large pour mettre sur le bout du sein, un autre fin par lequel la mère aspirait avec sa bouche. Ambroise Paré précise qu’à défaut de cet instrument, une bouteille préalablement chauffée pour créer le vide d’air, peut faire office de tire-lait. Depuis le début du XXème siècle, avec l’invention du caoutchouc, apparaissent les premiers tire-lait atmosphériques « à balle » ; grâce à un poire en caoutchouc, on produit cette pression négative. La cloche qui se met sur le sein et le petit réservoir pour le lait étaient d’abord fabriqués en verre soufflé, puis en plastique. Son utilisation n’est plus vraiment recommandée : le tire-lait se nettoie difficilement, ce qui peut entraîner des infections pour le bébé comme pour le sein. En plus, ce genre de tire-lait est inconfortable et peut endommager les mamelons.
Aujourd´hui, il existe des modèles de tire-lait à piston ou électriques, bien conçus pour pouvoir être nettoyés sans danger pour la santé.
Le présent modèle de « tire-lait à balle », d’origine française, venant de la maison Samex, est un cadeau de Laureline Dollfus, étudiante en Commerce, qui est venue en juillet 2006 pour un stage d’espagnol (et d’allaitement maternel).

    

  1    2    3    4    5    6    7    8    9    10    11    12  

Aide - Qui Sommes Nous? - Liaisons de Intérêt - Conditions Générales - Commentaires        Langues:  ENGLISH  ESPAÑOL  DEUTCH

Webmaster THÉLASMOTHÈQUE - Base de données mise à jour le 27/09/2013 12:06:45 - Conçue pour 1024 x 768 pixels